C’est l’histoire de,  Maternité

13 – Je suis maman au foyer et non je ne m’ennuie pas.

«  et tu fais quoi de ta journée ? C’est pas long chez toi ? » 

Comment vous expliquer que s’occuper d’un enfant demande du temps, de l’attention, de l’énergie, et occupe toute votre journée. 

Nombreuses sont les personnes qui me demandent si je ne m’ennuie pas chez moi, si je n’ai pas le temps long à ne rien faire, et ce que je fais.

J’aimerai bien m’ennuyer parfois 😀 

J’ai la chance de rester avec Maël à la maison, de lui éviter la crèche et surtout de lui éviter les « dépêche toi » , «  réveille toi », «  on va être en retard » , «  vite, plus vite, » , «  maman va être en retard,… »

Je suis à la maison avec mon bébé et j’ai le temps de lui laisser le temps, et ça vaut tout l’argent que je pourrai gagner en allant travailler. 


La journée commence lorsque Maël a décidé de se réveiller. Souvent vers 9h après une nuit avec une dizaine de réveils pour téter. On joue dans le lit, on se fait des câlins, puis on sort. A son aise, il joue dans la chambre et gambade dans tout l’étage pendant que je prépare les vêtements. Bien sûr , Maël vient m’aider a choisir. Puis on se débarbouille. Je prends le temps d’habiller Maël, après un milliard de bisous. Et par la même occasion, je m’habille et je me maquille. Vite vite, car Maël réclame déjà la tétée. 

On descend enfin après une heure et on s’occupe du lave vaisselle. Maël adore cette tâche. Il m’aide à sortir tout de la machine et moi je range. On prépare ensuite les médicaments et vitamines pour tous les deux. 

Ensuite on se met à table, pour déjeuner ou bien on prend la voiture et on part déjeuner avec Mamy et Mamylou. 

On prend le temps de déjeuner. Une tartine, des fruits, une tétée,… c’est Maël qui choisit

Maël joue, avec ses duplo, il demande pour nourrir les chiens, pour ouvrir les volets,… 

Après je vais, le plus souvent que je peux, m’occuper de mes chevaux. C’est donc Mamy qui garde Maël pendant ses deux heures. Deux heures où ils jouent tous les deux et bien souvent, Maël ne fait même plus attention à moi. 

Lorsque je rentre d’avoir été m’occuper de mes deux autres énormes bébés, on prépare le repas de midi. Les pâtes cuisent et les légumes mijotent. On passe tous à table et on mange. Après le repas, Maël réclame de suite la tétée. Souvent j’en profite pour aller le mettre à la sieste. Ou je passe 30 min à l’endormir au sein et à essayer de le déposer délicatement. 

Il part pour une sieste de 30 min à 1h. Durant ce temps, je finis mon assiette, je range mes linges et les quelques jeux qui traînent qui vont de toute façon être très vite dérangés. 

Maël se réveille assez vite, je l’habille et je rentre chez moi ou on va retrouver son papa. 

A la maison, on joue, dans le salon, dans la cuisine, dans la buanderie. Maël me suit si je dois plier mon linge ou lancer une machine puis je m’assieds à ses côtés et on lit des livres, on construit des châteaux,… 

Câlin avec papa

Je prépare son 4h, je lui mixe des fruits cuits ou crus, en morceaux ou en tranches. C’est lui qui décide. 

Après le 4h on prépare ensemble le souper. Il monte sur sa tour d’observation et on coupe les légumes. En même temps, il en vole quelques uns et les goûte. On rigole, on grignote ensemble. Entre temps, il y a des pauses tétées. Alors on appelle papa à l’aide pour qu’il vienne surveiller que le repas ne brûle pas. 

Le soir comme ça, Maël appelle souvent son papa pour jouer. Comme il ne l’a pas vu de la journée, il adore sa présence le soir. Alors ça me laisse parfois le temps de préparer un petit dessert pour toute la famille. 

On mange tous ensemble. Maël orchestre la discussion. On n’a pas toujours l’occasion de discuter avec mon compagnon, car Maël adore qu’on ne parle qu’à lui. Il apprécie être le centre de la conversation. 

La vaisselle se fait au plus vite pendant que papa lit des livres et joue avec Maël. 

L’heure du bain a sonné. Le temps file à une vitesse folle. Parfois on se lave tous en famille et parfois je monte me laver seulement avec Maël. 

On joue beaucoup en haut, on prend le temps de se déshabiller et on apprend les noms des vêtements, des parties du corps, on apprend à s’assoir sur le petit pot pour faire pipi. Puis quand on est dans la douche, on joue également. Maël transvase de l’eau de récipient en récipient. Un nombre incalculable de fois. Il adore. Après un bon long moment, on doit sortir. Je lui explique simplement les choses et je donne un ordre de choses à suivre. « Finis de jouer avec ton canard, ensuite rangeons les jouets et on sort de mettre en pyjama » et de lui même, Maël me demande de couper l’eau. Depuis que j’utilise cette méthode, il n’y a plus aucun pleur, ni aucune crise pour sortir. 

On se met en pyjama, je le badigeonne de crème hydratante et on court dans la chambre appeler papa pour lui dire bonne nuit. 


Le petit rituel de la nuit se met en route. Les lumières sont tamisées et on dit au revoir à toutes les peluches. Maël dit au revoir à papa et à maman. Et on s’installe dans la gigoteuse et Maël se couche à côté de moi. Et c’est parti pour un long moment de tétée pour s’endormir.

Après 40 minutes, je peux m’extirper hors du lit. Il est déjà presque 22h. 

Je descends manger mon dessert et m’assoir près de mon compagnon pour regarder la télévision. 

Sur la minuscule heure où nous regardons la télévision, Maël me rappelle à l’ordre une fois ou deux.. ensuite, on monte le rejoindre. On s’endort tous les trois. Et ma nuit est ponctuée de nombreux, très nombreux réveils. Maël finit chaque nuit entre papa et maman, il adore ça. 

Le lendemain, Maël me réveille avec un grand sourire et une longue tétée. Et la même journée reprend. 

Alors à vrai dire, je n’ai pas le temps de m’ennuyer. Quand on s’occupe d’un enfant à 100%, toute la journée est occupée. 

Non, Maël n’est pas posé devant la tv pour que je sois tranquille. Je l’accompagne dans chaque petit moment de sa journée. Et ça bien sûr, je n’aurai aucun regret plus tard. J’aurai vécu tous les moments à fond, avec lui. 


Chaque moment est précieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *